( 5 mars, 2013 )

chapitre 10

Chapitre 10

 

Devil avait mis sa tête sur les genoux de Liberty et fermait les yeux. L’épisode avec l’ondine l’avait éprouvé. Peu de temps après, Liberty entendit le souffle régulier de son ami. Ce dernier s’était assoupi. Elle le regarda tendrement et posa sa tête délicatement par terre pour ne pas le réveiller. Elle aussi avait eu très peu de ne plus jamais revoir son ami. L’épisode avec l’ondine s’était passé tellement rapidement. Elle s’en voulait de ne pas avoir pensé à la baguette que la fée lui avait donnée.

- C’est pas possible, j’aurais du penser à lancer un sort pour faire revenir mon ami sur terre. Au lieu de cela, je gaspille des sorts pour faire des sacs, marmonnait-elle les yeux pleins de larmes. Je suis vraiment nulle. Incapable de penser à quoique ce soit. Il est clair qu’en cas de danger, personne ne peut compter sur moi, je perds tous mes moyens.

-Toi être bien injuste avec toi-même, murmura une voix criarde et désagréable.

Liberty sursauta et chercha d’où provenait le son. Tout en séchant rapidement  ses larmes avec la main,  elle scruta partout autour d’elle, derrière les bosquets, derrière des arbres mais rien.

-J’ai peut-être rêvé se rassura t-elle. Ca doit être la fatigue, la soif et la faim qui me donnent des hallucinations.

Elle regarda Sauveur qui continuait de dormir tranquillement. Elle décida, elle aussi, de chercher de quoi manger et boire dans les environs tout en pensant qu’il était dommage qu’il y ait autant d’eau à côté d’eux sans pour autant pouvoir s’en servir.

Elle se mit à se frayer un chemin dans les fourrés mais tandis qu’elle n’avait avancé que de quelques pas, elle entendit un bruit près du campement. Elle se mit à courir en espérant que ce n’était pas encore un monstre qui avait emmené Devil. Si c’était le cas que pourrait-elle faire avec son petit gabarit ?

Elle se rapprocha de son ami mais n’aperçut aucun danger. Elle vit par contre que des grandes feuilles avaient été transformées en quatre grands verres avec de l’eau fraîche à l’intérieur. De même, la gourde qu’avait laissée Sauveur était totalement remplie. Liberty n’en croyait pas ses yeux. Elle se mit à boire avidement un des grands verres et se mit à se mouiller les cheveux avec la gourde.

-Que ça fait du bien, s’extasia t-elle heureuse.

Puis, elle se mit à parler fort exprès pour attirer l’être qui leur avait offert ce présent.

-Bon, je vais chercher les autres pour leur annoncer que nous avons de l’eau, hurla t-elle. Je suis sûre qu’ils seront contents. Ah mais oui, le problème est que j’ai bu beaucoup d’eau déjà dans la gourde, ils n’en auront pas assez. Ils risquent d’être déçus. Ce n’est pas grave, je vais les prévenir quand même.

Elle se mit à marcher vers un buisson et se cacha derrière lui. Au même moment, elle vit un être difforme, tout maigre avec la peau blafarde apparaître. Il n’était vraiment pas beau du tout, il avait un grand crane chauve, le visage émacié, des oreilles pointus et des yeux exorbités. Son corps faisait apparaître des côtes proéminentes. Il n’était pas très grand. Le personnage avança prudemment près de Devil sans le réveiller, prit la gourde ainsi que le verre vide et les remplit avec l’eau du lac. Liberty sortit alors promptement de sa cachette. Le petit individu lâcha le verre et la gourde de surprise. L’eau s’écoula sur le sol. Il resta immobile tant la surprise était grande.

-Ne t’en vas pas le supplia Liberty d’un air doucereux. Je t’en prie ne t’en vas pas.

Tandis qu’elle s’approchait de l’homme, elle sentit une odeur de plus en plus forte qui lui entraina provoqua presque la nausée. Néanmoins elle se retint d’un quelconque commentaire.

Le petit personnage se mit à se recroqueviller sur lui-même presque honteux mais ne s’en alla pas.

Liberty continua de lui parler tout en s’approchant de lui.

-Merci beaucoup de nous apporter de l’eau.

L’individu regarda Liberty dans les yeux et lui dit d’une voix criarde.

-De rien. C’est rare Puélo rencontrer gens ici.

Le son nasillard de la créature réveilla Devil. Sans un mot, le jeune homme se leva          promptement et malgré l’odeur qui empestait l’air, serra le petit homme dans les bras.

-Merci, merci beaucoup. Je te dois la vie s’écria t-il

Liberty les regarda d’un air stupéfait.

- Comment ça, il t’a sauvé la vie questionna la jeune fille.

- Oui, c’est lui qui a  combattu  l’ondine , ce qui m’a permis de reprendre mon souffle et d’être sauvé par Equelius. Je lui dois beaucoup.

Le garçon regarda l’être difforme au sourire édenté.

- Comment t’appelles tu ? Et de quelle race es tu ? demanda Liberty rassurée.

-Je m’appelle Puélo. Puélo est  un Urisk. Puélo est le seul de sa race à vivre ici. Il y  a d’autres Urisks dans certains étangs paraît il mais Puélo ne les a jamais rencontrés. Puélo et eux sont des âmes solitaires. Puélo veut des amis. A cause du physique et de la puanteur de Puélo fait fuir les autres. Les gens ont peur de Puélo. Pourtant, Puélo n’est  pas méchant. Puélo aime aider les autres espèces. Pour l’ondine, ça faisait un moment que Puélo voulait se venger. Puélo avait un jour trouvé un ami avec qui Puélo avait  partagé pas mal de choses. Puélo et lui étaient bons copains, Puélo racontait des secrets et copain aussi à Puélo mais l’ondine l’a emporté avec elle dans le fond de l’étang. Puélo ne s’en est jamais remis.

L’avoir combattue, a fait un bien fou à Puélo et ça a permis à Puélo de sauver le jeune garçon.

-Veux tu être mon ami ? demanda Devil avec sincérité.

L’être difforme le regarda fixement avec les yeux embués de larmes.

-Oh que oui Puélo veut bien, répondit il.

-Veux tu venir avec nous ? Nous avons une quête à faire pour les fées blanches. Nous devons combattre Bousemat, tu connais ?

A ces mots, Puélo fut apeuré et recula.

-Non Puélo ne peut pas. Puélo doit surveiller le lac.

-Tu as peur Puélo ? demanda Liberty.

-Puélo jamais peur, se mentit le petit être, mais Puélo doit surveiller étang répéta t-il.

-C’est dommage, se plaignit Devil . Je ne peux pas te forcer mais sache que je te serai éternellement reconnaissant pour ce que tu as fait pour moi.

- Puélo content, sourit le personnage. Puélo allait chercher de l’eau pour copains et Puélo allait chercher nourriture aussi.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

5 Commentaires à “ chapitre 10 ” »

  1. carrelapresad dit :

    Bonsoir,

    je suis étonnée de voir que vous avez déjà tant de chapitre à votre actif. Je n’arrive pas à écrire en semaine, avec les enfants et le travail, je trouve juste le temps de noter quelques idées sur le coin d’un bout de papier.
    Votre univers est magique, j’adore les noms que vous avez donné à vos personnages (j’ai toujours du mal avec ça, moi! un NOM ! )
    Au plaisir de vous lire.

    Dernière publication sur Imagine ère : Romans déjà parus, à paraître & en chantier

    • lelue dit :

      Vous savez cela fait deux trois mois que je m’y suis mise et le projet d’écrire est depuis très très longtemps dans ma tête. C’est une passion depuis toute petite. De plus l’univers fantasy est ma passion. Je lis près de 5 livres par mois en ce moment même en travaillant (je me couche tard en général)… J’avais écrit les premiers chapitres jusqu’au 15 mais je n’ai pas écrit la suite…Il va donc y avoir un petit ralentissement de ma part ^^ Justement parce que (hélàs) je ne peux pas tout faire…(j’aimerais pourtant)

      • courage dit :

        Au fait j’ai oublié de vous remercier énormément pour votre message. J’ai prévu d’acheter votre livre de mon côté (j’ai vu qu’il était en vente sur amazon). A très très bientôt…

  2. Virginie dit :

    Je comprends, je suis dans la même situation.
    Travail, lecture (je ne suis en train de lire que 2 livres en même temps), écriture, blog et enfants… ça fait beaucoup pour nos épaules !!!
    Effectivement, mon livre – le premier – est disponible sur 2 sites, en différents formats…
    format papier et e-book, voici le lien :
    http://www.thebookedition.com/les-ombres-de-rj-carre-lapresad-p-90064.html

    et au format e-book, sur AMAZON :
    http://www.amazon.fr/LES-OMBRES-ebook/dp/B00BKAE64A/ref=sr_1_1?s=digital-text&ie=UTF8&qid=1363770299&sr=1-1

    J’écris également depuis… HEU!!! des années, depuis que j’ai l’âge de 15 ans…
    Je trouve que votre univers ressemble un peu à celui du Seigneur des Anneaux… avec tous ces personnages fantastiques.
    Si vous désirez, je peux vous donner des liens d’aide à l’écriture et à la publication, liens avec lesquels j’ai commencé et le monsieur qui nous explique ces trucs est super !!!
    A bientôt !

    • lelue dit :

      Bonjour Virginie,

      Merci beaucoup beaucoup pour vos conseils. En effet, je suis preneuse pour les liens. J’ai déjà jeunes écrivains (je ne sais pas si vous connaissez) ou encore rêve et fantaisie (je crois que c’est ça…). Comme je vous le disais précédemment je vais acheter votre livre et essayer de mettre en lien votre site pour que vous ayez un max d’avis aussi. Etes vous d’accord? Avez vous eu ma question pour l’illustration svp?
      Merci encore pour tout. Karine

Fil RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

|